DISLOCATION

Ainsi est le reflet de ce monde, telle une dislocation
Vivre dans ce tas d’injustice, quelle grande aberration
Là où sont si difficiles d’établir des règles, souffrances
Repères à établir, recherche de tant d’équivalence…

Cruelles déceptions : voir ainsi s’installer ces iniquités
Perfides réceptions : devoir encaisser toutes ces méchancetés
Malaise si profond, si caractérisé : envie de fuir
Sentiment ré-englouti, refoulé : ne pas vouloir nuire.

Là où tout est destruction, incohérence, brutalité
Perception visée : regret d’être et d’avoir été enfanté
Inaccoutumance d’un “kosmos” où l’on ne se sent point,
Étouffé son propre souffle ; instabilité en son embonpoint.

D’une vision si idéaliste, au propre du romanesque
Délires agréables que des pensées pleines d’arabesques…
Au profond gouffre, d’un réveil dur sur la réalité
Déchirement complet auquel on ne peut s’habituer.

Quelques instants de joie, propre du bonheur
Difficulté d’accepter ce trouble qu’est le malheur.
De ce résultat qui blesse et fait tant mal au cœur
Sentiment d’une vie : ne pas être totalement à l’heure…


EsteBaN HACHE


Cette œuvre est diffusée sous Licences Art Libre 1.3, et CC-By-SA 4.0.

updatedupdated2020-08-072020-08-07