Prières dans la douleur

Je suis un frère
Je suis une sœur
Je suis un petit
Je suis une brebis


Combien de temps, Père, faudrait-il que je vive l’infamie
Combien de temps, Père, dois-je subir les douleurs de cette vie
Père : écoute-moi sur le divan de mes douleurs
Père, stp, écoute la profondeur de mon cœur


Pourquoi faut-il que je sois comme un chien,
À quémander les bontés d’âme pour la bénédiction ?
Combien de temps faut-il que je sois comme un chien,
À attendre près de la table que soient les traces d’affection ?


Tu nous enseignes l’amour
Tu nous demande de vivre l’amour
Mais Père, tel Job, je suis là, las
De vivre, je n’en peux plus, exsangue, lasse

Et malgré mes profondes faiblesses
Et à cause de tout l’amour que je te porte, Père
J’ai envie de porter haut ton Nom
J’ai envie de lever haut la gloire à ton Nom


Mes pas s’ébranlent, et tremble de tout son corps
Seul, je me sens si seul, j’ai honte de mon état
Car je me sens si veule, dans toute ma faiblesse
Et, pourtant, je voudrais avoir la joie de dire ton Nom

Mais je suis seul Père, et tu le sais.
Même les jours où, j’arrive debout à te prêcher
Et, les nuits de douleurs où je ne peux être là, pour les réunions
Pas un soutien, pas un appel, pas un témoin.


À quoi servira que l’on dresse mon ode funèbre
Car c’est au moment de la vie qu’il nous faut être
Près, vraiment près les uns des autres
Réellement nous soutenir, proche de l’autre.


Je suis un frère
Je suis une sœur
Je suis un petit
Je suis une brebis.

Père aide moi à t’aimer
Père aide moi à aimer
Père aide moi, tout simplement
Et que ton Nom soit sanctifié.


EsteBaN H.
03/01/18

updatedupdated2020-05-012020-05-01