Les Rêves ne poussent pas dans des Boites

Les rêves ne poussent pas dans des boites !

Les rêves ne poussent pas dans des boites. Ah bon ?!
Mais alors où poussent-ils ?
Dans quoi poussent-ils ?

Jusque là, j’étais précisèment convaincu qu’ils naissaient, là dans la boite, oui la boite à idées, celles qui m’entêtent, m’entourent la tête et reste en tête…
Et s’ils naissent dans ma tête, ou la vôtre, peu importe, pourvu qu’ils naissent ; qu’importe où qu’ils naissent, ils naissent dans le crâne, cette boite crânienne, boite à idées qui s’entêtent ; elles crânent.

J’ai mal à la tête. Est-ce parce qu’une idée plus forte qu’une autre veut sortir, veut se sortir…

Quoiqu’il en soit, les rêves ne peuvent pas sortir des choux. Un chou, c’est “bête comme chou”. Or, un rêve qui entête est une idée forte, loin d’être bête comme chou.
Une idée pousse un rêve ici. Ce n’est pas un bouche-trou.

Les rêves ne naissent pas dans des trous. Ils ne pourraient pas naître dans un trou. Sinon, ils seraient perdus… avant de n’être.
Un trou ne peut rien, ni contenir, ni rêver, et encore moins contenir un rêve ; ne parlons même pas d’y faire naître des rêves, oui, encore moins de les contenir.
Un trou n’est que vide, et un rêve est un trop-plein d’idées. Un trou et un rêve ne vont pas ensemble.

Mais alors où naissent les rêves ?
Car ils s’emboitent les uns après les autres, voire les uns dans les autres, comme des petites boites, des matriochkas.
Conception de l’inception ?!

Les rêves ne naissent pas non plus dans des nids de cigognes.
Avez-vous vu des cigognes livrer des nids à rêves ? Pas plus que des bébés.
Mais voilà !

Les rêves naissent dans des nids. Ils sont bien nichés, là-haut, quelque part, au fond, bien cachés. Car il faut bien avouer que les rêves sont assez souvent timides. Hop, à peine, ils apparaissent, qu’ils ont tendance à disparaître, à se cacher dans des méandres.

Si un rêve pousse plus fort qu’un autre, c’est qu’il tend à vouloir devenir réalité…
S’il pousse trop fort, il devient cauchemar. Et un cauchemar qui devient réalité est un rêve amer, une réalité désagréable, une puanteur dont on ne veut même pas en rêve.
Franchement, qui veut d’un cauchemar ? Personne de sain.
Personne ne rêve de vouloir vire un cauchemar, et encore moins de le vivre.

Un rêve est une douceur, une réalité agréable, comme un doux nid feutré, dans lequel on se plaît à prendre plaisir de rêver doucement, lové dans ce doux nid.
Voilà où naissent les rêves.

Mais un nid, n’est-ce pas un réceptacle plus ou moins clos, plus ou moins facile d’accès, dans lesquels les rêves peuvent naître en douceur…
Si un nid est un réceptacle, ce n’est alors qu’une boite, pas besoin d’être ronde ou carrée, pourvu qu’elle cache les rêves prêts à éclore, à naître, à pousser.
Un nid, une boite, et tout plein de rêves.

Je vous laisse à vos idées, moi j’ai plein de rêves à rêver. Et à force de rêver, j’en ferais une réalité, ma réalité, alitée… ou pas.
Et qu’importe la boite, qu’importe le fait qu’ils naissent dans une boite ou pas, pourvu qu’ils naissent…
Mais s’ils naissent, ils prennent corps et donnent dimension à la réalité. Du rêve à la réalité, il n’y a donc qu’un pas, un petit pas.
N’est-ce pas trop de rêves ?!

Parce que je ne sais pas vous, mais moi, j’ai trop de réalité en tête ; des réalités qui entêtent, et il y a plus d’une réalité dont on a envie de couper la tête.
Et si la réalité, après avoir pris place, fais la place… alors le rêve peut prendre la place.
Être en place, quel rêve !

Donc, la réalité est un nid à rêves. Voilà où naissent les rêves. Dans la réalité.
Mais alors pourquoi il y a si peu de place aux rêves dans la réalité ?!
Oublie-t-elle ses rêves ; oublie-t-elle qu’elle rêve ?
C’est si dur la réalité après que les rêves soient si doux.

Trêve à la réalité, trêve de réalité, et place aux doux rêves.
La réalité est bien un nid de rêves, pourvu qu’on la laisse en trêve.
Et les rêves pourront se nicher au creux de la réalité.

Oui, les rêves ne naissent pas dans une boite. Ils naissent dans la réalité.
Mais la réalité, quand elle prend corps, n’est-elle pas qu’une conception de la dimension ?!
“La réalité dépasse la fiction”.

Une boite…

Peut être le temps d’un rêve.


EsteBaN Hache
le 05 Juin 2021
à 3 h 40.


Cette œuvre est diffusée sous Licences Art Libre 1.3, et CC-By-SA 4.0.

updatedupdated2021-06-052021-06-05