La Traversée

La Traversée


La traversée, ils l’ont faite, au pas libéré
Des égyptiens, tu les a en effet délivré
La traversée, ils l’ont faite, et non pas mouillés
Ta protection, tu leur as en effet destiné

Après dix plaies, les égyptiens meurtris et agacés
De leurs mains ont poussés ces hébreux, haïs et détestés
Dehors, cette nation a pu en effet être délivrée
Sous ta direction, en avant, ils s’en sont allés

Devant eux, ta colonne de feu les illuminait
Derrière, celle de brume oui les cachait
Malgré leurs douleurs, les égyptiens les pourchassaient
Contre le fleuve, cette nation s’est sentie « désespéré »

Ils ont vu ta libération, après cette nuit ensanglantée
Où les premiers nés, non « cachés », sont morts, et même pas enterrés
Furieux ces ennemis se sont acharnés puis vite harnachés
Pour punir cette nation, déjà au loin, si avidemment désirée

Tu as ouvert telle une muraille ce fleuve pour les délivrer
Cette masse d’eau où les poissons étonnés voyaient ces hébreux passaient
Là où pas un seul n’a trébuché, et à sec est arrivé
Pharaon et ses troupes, engloutis se sont enfin retrouvés.


La traversée, ils la feront, au pas libéré
De ce monde, tu vas enfin les délivrer
La traversée, ils la feront, sans être blessé
Ta protection, tu leur as en effet destiné

Après cette grande plaie, telle une tribulation qui n’a encore existée
Ces nations, qui dans leur folie, se sont mis à les haïr et les détester
Ils ne pourront te contester combien tu sais les protéger
Eux, qui parraissent comme des agneaux, à l’abattage destiné

Devant eux, tes colonnes d’anges pour les protéger
Derrière eux, ton Fils et ses 144 000, rois et prêtres, pour les guider
Pas un seul, de tes fidèles obéissants, ils n’auront pu blessés
De toutes ces nations, pas une seule ne saura te résister

Ils ont vu ta libération, après cette nuit ensanglantée
Où nul, même sous les montagnes, n’a pu être et rester caché
Furieux ces ennemis se sont harnachés pour essayer de les « dévorer »
Gog et ses troupes, détruits, se sont en fait retrouvés.

Tu as ouvert la voie pour les délivrer
La nature a participé, comme une armée l’a protégé
Et, pas un seul n’a trébuché, et, à sec est arrivé
Sous ton Royaume, avec plaisir, ils se sont enfin retrouvés.


La traversée, il faut la faire !
Ils l’ont faite, et tu les as guidé
Ils la feront, encore tu les as guidé

La traversée, longtemps, espérée
Aujourd’hui, invisible réalité !


EsteBaN H.
4/8/20 - 03:12

updatedupdated2020-08-042020-08-04